Bienvenue chez CENTURY 21 A.M.L., Agence immobilière BEGLES 33130

La ville-jardin

Publiée le 21/02/2020

 

Dans un monde citadin, les espaces verts sont une composante à part entière du paysage urbain. Ils contribuent à la convivialité, au lien social, et amortissent le réchauffement de la ville pendant les périodes de canicule. Les espaces verts, ce sont les jardins publics, les squares, les places et placettes, les jardins partagés et bien sûr, les espaces naturels comme le parc de Mussonville. Aujourd’hui, les aménagements d’espaces verts composent avec l’histoire de Bègles, ville aux jardins multiples, venelles et placettes, donnant à chaque quartier sa particularité et son identité.

 

À la reconquête de la nature

Depuis 1989, la ville a engagé une politique volontariste pour remettre la nature au cœur de Bègles et la rendre plus agréable aux habitants. En effet l’histoire industrielle du 20ème siècle est encore très présente dans la commune, avec un passé peu préoccupé d’écologie, de préservation de la nature et des séquelles d’une société productiviste.
Pour permettre à cette nature de faire sa place, les berges ont été réaménagées, un chemin de halage permet une promenade familiale, le long de la Garonne. Le projet « nature en ville » valorise la zone humide de Mussonville et les espaces publics avec la création de jardins partagés et de places paysagées.

 

La règle d’un arbre coupé pour trois arbres plantés, dont un arbre fruitier, a été instaurée.

 

Elle est appliquée avec rigueur et c’est ainsi que 150 arbres et arbustes sont replantés chaque année. Aujourd’hui, les Béglais bénéficient de 4300 m2 de jardins partagés.
Au total Bègles compte 40 m2 de nature par habitant quand l’objectif national, pour les zones périurbaines, est de 25 m2.

Agir durable

La préservation de l’environnement sous toutes ses formes est au fondement de l’action municipale. Les premières initiatives ont plus de 20 ans : Plan Municipal d’Environnement préfigurant la Charte pour l’Environnement et la Qualité de la Vie ratifiée en 1994, précisant les premières opérations de valorisation du patrimoine naturel : aménagement des Berges de Garonne, réconciliation de la ville avec son fleuve, réhabilitation du Parc de Mussonville.

Face à la disparition irréversible de nombreuses espèces, la ville de Bègles a engagé en 2008 un programme d’actions en faveur de la préservation de la faune et de la flore susceptibles d’être menacées par l’urbanisation du territoire. S’appuyant sur les conclusions du bilan écologique à l’échelle de la ville établi par un cabinet d’études, une Charte de la Biodiversité a été élaborée. Cette charte s’adresse aux services municipaux, aux aménageurs intervenant sur la commune et aux citoyens. Elle se structure autour de deux axes principaux :

– donner un cadre qui prend en compte les sensibilités faunistiques et floristiques des sites sur lesquels des opérations d’aménagement sont entreprises.
-transmettre des pistes d’actions concrètes pour l’entretien et l’aménagement écologique des espaces publics, jardins et parcs.

Le projet « nature en ville » valorise la zone humide de Mussonville et les espaces publics avec la création de jardins partagés et de places paysagées. La règle d’un arbre coupé pour trois arbres plantés, dont un arbre fruitier, a été instaurée. Elle est appliquée avec rigueur et c’est ainsi que 150 arbres et arbustes sont replantés chaque année. Les jardins familiaux se multiplient dans la ville. Aujourd’hui, les Béglais bénéficient de 4200 m2 de jardins partagés.
Articuler les espaces verts publics et donner de la cohérence en créant des cheminements, des trames vertes ou des liaisons douces traversantes dans la commune, c’est ainsi que Bègles pense ses espaces publics. Les berges de Garonne ont été réaménagées et un chemin de halage permet une promenade familiale le long du fleuve.
Des quartiers nouveaux ou rénovés apportent dans leur conception urbaine et paysagère un renouveau qualitatif dans les espaces communs. Terres Neuves, Les Prés Lacoste, Thorez Goélands, Terre Sud et La Zac des Sécheries.
De l’Esplanade, nouvelle place phare de Bègles aux placettes plus modestes, les lieux de convivialité se diversifient et se multiplient.

 

Notre actualité